Le choix des chaussures pour la course à pieds ! PRIMORDIAL

Le choix des chaussures pour la course à pieds ! PRIMORDIAL

Nous abordons aujourd’hui le thème des chaussures !
Ne vous dites surtout pas :
« Je vais mettre une nouvelle paire de chaussures pour commencer à courir »
Même si votre paire de chaussure aussi performante qu’elle soit, est neuve, elle ne sera pas encore « faite » à votre pied et elles vous poseront des problèmes lors de votre course ! Avant la reprise il faut continuer avec les chaussures que vous avez toujours utilisées, et petit à petit et sur petite distance, commencer à mettre vos chaussures neuves.

Les Auto-Massages

Les Auto-massages

L’équipe Coaching sport vous informe sur la notion de « prise en charge autonome » grâce à l’automassage et le travail du fascia (enveloppe musculaire). Intégrez une routine de 5 à 10 minutes d’automassage avant et/ou après chaque entrainement mais aussi jour off (sans entrainement)). Ils permettent dans un premier temps, une amélioration de la souplesse musculaire à partir seulement de 20 secondes d’auto massage par muscle dès lors que les séances sont réalisées deux à trois fois par semaine après les entraînements, en fin de journée. Dans un second temps, les auto massages peuvent être préconisés en début d’échauffement car ils permettent de diminuer les raideurs musculaires et un échauffement progressif. Dans un dernier temps, il offre un bien-être psychologique induisant une perception de la récupération accrue.

La pliométrie

La pliométrie

Une action pliométrique est l’action la plus brève possible d’un muscle passant immédiatement d’un état d’étirement (excentrique) à un état de contraction (concentrique) maximale. Exemple : sauter pieds joints, sauter en contrebas, cloche pieds. La pliométrie améliore les capacités élastiques du muscle. Il en existe trois types différentes : la basse ; la moyenne ; la haute. Autrement dit les hauteurs de sauts peuvent variées selon le niveau de votre entrainement. Par exemple avec une petite routine pliométrique tout au long de l’année un coureur aura un pied plus fort à l’impact ! Ce coureur augmentera ses capacités de réception et propulsion. Chacune de ses foulées et son temps de contact au sol sera plus bref, ses dépenses énergétiques et son économie de course seront boostées. Ce mode de contraction va donc avoir un impact réel sur la réactivité, l’économie et la réitération du geste sportif.

Coaching Sport

Fiche 1

La Force au service des sports d’endurance

L’équipe Coaching sport vous propose d’effectuer plusieurs fois dans l’année des séances de force maximale sur des mouvements poly-articulaires tels que le SQUAT ou le SOULEVE DE TERRE. Il a été prouvé il y a quelques années grâce à des chercheurs (Paavolainen & coll. (1999) (Slawinski & Coll., 2001). qu’un entrainement en force maximale ne diminue pas votre capacité respiratoire, en outre cela vous permet d’être plus endurant. En utilisant moins d’énergie (car développement de votre force maximale des membres inférieurs). Cela signifie que pour une même VO2 max, la vitesse de course associée à celle-ci serait plus élevée.

SQUAT
3x3RM*@85% R= 3’
Soulevé.De.Terre
3x3RM@85% R=3’

S2

Squat ou Soulevé de Terre

S1 :6rm@70%
S2 :3rm@80%
S3 :1rm@90%
S4 :3rm@80%
S5 :6rm@75%
R=3’ entre les séries

S3

Squat ou Soulevé de Terre
S1 : 1×20@40%
S2 :1×15@50%
S3 :1×10@60%
S4 :2X5@70%
S5 :3X3@80%
S6 :2×1@90%
R=3’ entre les séries

*RM : répétition maximale = 1 répétition avec la charge la plus lourde que vous pouvez soulever au squat par exemple = 90 Kg = 100% (100% de votre maximum = 90KG)= TON 1RM